blogue

Santé mentale : quand on fait partie des statistiques

Ce que j’aimerais, c’est que la santé mentale soit un sujet de discussion qui soit sans tabou. Je sais que plusieurs personnes ne sont pas à l’aise de partager leur état. Je comprends, c’était mon cas avant. Toutefois, j’aimerais dire à ces personnes que d’en parler, ça aide tellement à accepter la maladie. Évidemment, on ne le fait pas pour que les gens nous prennent en pitié, mais pour qu’ils aient une meilleure compréhension de nos schèmes mentaux, de nos réactions émotionnelles.

Se définir par sa carrière

Se définir par sa carrière

Mes parents ont voulu que je fasse de longues études et que j'aie une superbe carrière libérale comme médecin ou avocate. Malheureusement pour eux, j'ai été à l'opposé de la chose : après trois mois au Cégep, j'abandonnais les cours et j'allais travailler chez...

Santé mentale : quand on fait partie des statistiques

Santé mentale : quand on fait partie des statistiques

Ce que j’aimerais, c’est que la santé mentale soit un sujet de discussion qui soit sans tabou. Je sais que plusieurs personnes ne sont pas à l’aise de partager leur état. Je comprends, c’était mon cas avant. Toutefois, j’aimerais dire à ces personnes que d’en parler, ça aide tellement à accepter la maladie. Évidemment, on ne le fait pas pour que les gens nous prennent en pitié, mais pour qu’ils aient une meilleure compréhension de nos schèmes mentaux, de nos réactions émotionnelles.

Recevez les nouveautés

Pin It on Pinterest

Share This